Un Tribunal Russell contre l’impunité d’Israël

Aujourd’hui avait lieu la deuxième réunion du Comité belge d’appui au Tribunal Russell pour la Palestine. Officiellement lancé le 4 mars dernier, ce Tribunal reste encore méconnu du grand public. Son but est pourtant totalement contraire : quelques explications.

Le 9 juillet 2004, la Cour Internationale de Justice (CIJ) émettait un avis établissant l’illégalité du Mur de séparation construit par Israël dans les territoires palestiniens occupés. Quelques jours plus tard, l’Assemblée Générale de l’ONU reconnut l’avis de la CIJ. Malgré ce geste fort, dans la réalité rien n’y changea. Face à cette inertie de la communauté internationale, des hommes et des femmes se sont posé la question suivante : comment se fait-il qu’Israël jouisse d’une telle impunité vis-à-vis du droit international ? Leur réponse : Israël n’est assuré de cette impunité que grâce à la complicité d’organisations internationales, d’Etats, d’entreprises… C’est précisément ces complicités que le Tribunal Russel pour la Palestine s’efforcera de mettre à jour.

Le premier tribunal du genre fut initié par Lord Bertrand Russell en 1966 et visait à mettre en lumière les crimes de guerre commis au Vietnam. Défini par son fondateur comme un tribunal visant à  « prévenir le crime de silence », son objectif premier était donc d’informer et de sensibiliser l’opinion publique. L’association de grands noms tels que Jean-Paul Sartres et Simone de Beauvoir à l’entreprise avaient à l’époque contribué à son succès.

L’objectif du Tribunal Russell pour la Palestine, à l’instar de son prédécesseur, est donc d’être un tribunal d’opinion. L’aspect médiatique y sera essentiel, sans pour autant que soient négligés les rapports d’expertise sur les illégalités et complicités de la communauté internationale vis-à-vis de la question de Palestine. De nombreux détails pratiques restent à mettre au point, l’aspect financier en particulier. En effet, aucune grande entreprise, ni aucune fondation ne semblent pour l’instant vouloir soutenir l’initiative, si ce n’est la ville de Barcelone. C’est dans cette ville qu’aura donc lieu la première session du Tribunal les 1, 2 et 3 mars 2010 qui traitera spécifiquement des complicités et des manquements de l’UE dans le traitement de la question israélo-palestinienne. La ville catalane a été l’hôte de la conférence de lancement du partenariat euro-méditerranéen en 1995, ce qui en fait un lieu symbolique pour traiter de ce sujet.

La semaine passée, le juge sud-africain Richard Goldstone publiait le rapport de la Commission mise en place par les Nations-Unies pour pointer les responsabilités dans ce qui s’est passé à Gaza en décembre et janvier passé. Le rapport a beau être accablant pour l’armée israélienne, une même non-réaction a pu être notée parmi les puissances, excepté de vaines paroles. Le droit international et humanitaire est donc une nouvelle fois ouvertement bafoué par l’Etat israélien, et rien ne se passe. Une action citoyenne telle que le Tribunal Russell est donc, aujourd’hui plus que jamais, nécessaire pour réaffirmer ce droit et le réhabiliter comme solution contre la continuelle violence qui secoue le Moyen-Orient.(NJO)

> A propos du rapport Golstone, je vous conseille de lire l’article sur le blog « Nouvelles d’Orient » d’Alain Gresh intitulé Gaza, crimes de guerre, crimes contre l’humanité

~ par natjanne sur 23 septembre 2009.

Une Réponse to “Un Tribunal Russell contre l’impunité d’Israël”

  1. […] évoqué dans mon article de la semaine passée, ce rapport n’a pas cessé de faire parler de lui. Et bien plus que ça, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :