Israël face au boycott économique

The Real News Network a publié la semaine passée une vidéo rendant compte des discussions à la Knesset à propos de futures sanctions à imposer à l’Autorité Palestinienne suite à son appel en mai au boycott des produits des colonies israéliennes.

Les initiatives de boycott ne sont pas nouvelles. En 2005, la société civile palestinienne lançait la campagne BDS, encourageant entre autre au boycott économique des produits israéliens. Cette campagne a connu un succès croissant suite à l’attaque israélienne sur Gaza l’hiver 2008-2009.

De son côté, l’Autorité Palestinienne était jusqu’ici demeurée réservée sur le sujet. En mai, elle change donc radicalement de position puisque ses encouragements ne s’arrêtent pas aux mots, mais consistent également en des aides économiques aux Palestiniens lésés par un tel boycott, ou encore en des campagnes dans les magasins par les membres de l’AP eux-mêmes. Il est néanmoins nécessaire de souligner que, contrairement à la campagne BDS, les produits israéliens ne sont pas concernés par l’appel au boycott de l’AP.

Cette nouvelle position des officiels palestiniens reçoit un écho grandissant au sein de la population, ce qui a de quoi énerver les habitants des colonies et gestionnaires des industries attenantes. Selon eux, les Palestiniens « scient la branche sur laquelle ils sont assis ». Il y a certainement une part de vérité là-dedans puisque quelque 22.000 Palestiniens travaillent dans des industries israéliennes installées en Cisjordanie. Mais le Premier Ministre palestinien Salam Fayyad souligne que le boycott est « une expression quotidienne du rejet de l’occupation » et une manière de s’assurer que « l’économie palestinienne est auto-suffisante ». Cette action de boycott sera peut-être inutile per se, mais elle s’inscrit dans et renforce une stratégie plus large de résistance non-violente contre l’occupation ( Palestinian boycott of Israeli settlement goods starts to bite, The Guardian, 29/6/2010).

Les sanctions discutées à la Knesset ne concernent pas uniquement l’Autorité palestinienne, mais également les activistes israéliens qui soutiennent les initiatives de boycotts. L’idée du boycott gagne en effet du terrain au sein de la société israélienne, et est soutenue par de nombreux mouvements qui travaillent en solidarité avec les mouvements palestiniens.

La loi du boycott dont le premier volet a été voté la semaine passée à la Knesset prévoit la suspension des fonds qu’Israël doit à l’Autorité Palestinienne d’après les accords internationaux. Toute personne qui soutiendrait le boycott sera également obligée de payer une compensation aux entreprises affectées. Cette loi cible les israéliens qui travaillent en solidarité avec les Palestiniens sur les campagnes de boycott, mais aussi les internationaux qui appellent au boycott à travers le monde. Ces derniers se verront refuser l’entrée en Israël pendant dix ans.

Dalit Baum, une activiste israélienne de l’association Who profits , et de la Coalition of Women for peace, souligne que ceux qui ont signé cette loi à la Knesset sont de tous les bords politiques, en ce inclus les « modérés » de Kadima. Elle souligne l’hypocrisie d’Israël qui déclare illégal le boycott palestinien des produits des colonies, mais est le premier à encourager le boycott des produits turcs, suédois ou norvégiens lorsque ces pays s’opposent à la politique israélienne.

L’arme économique a également été largement utilisée par Israël contre les Palestiniens depuis des décennies. Depuis la victoire du Hamas en 2006, Israël impose en effet des restrictions strictes aux importations et exportations vers et de la Bande de Gaza. Israël a aussi cessé d’accorder des permis de travail aux Palestiniens qui avant constituaient une majorité de la force de travail en Israël. Durant l’attaque israélienne sur Gaza en 2009, de nombreuses industries ou autres places importantes de l’économie palestinienne (puits, serres, …) ont été bombardées. Toutes ces mesures ont contribué à l’effondrement de l’économie palestinienne. (NJO d’après TRNN)

~ par natjanne sur 28 juillet 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :