Mehadrin, une entreprise qui profite de l’occupation

CaisseOrangesJAffaMehadrin, Mehadrin, Mehadrin… il faut que ce nom s’imprime dans les esprits. Après la faillite – mais non la disparition – de l’exportateur israélien Carmel-Agrexco, Mehadrin a déboulé en force sur nos marchés. Afin d’informer les consommateurs sur le profil de cette entreprise israélienne et d’alimenter leur vigilance à son égard, la prochaine campagne de l’Association belgo-palestinienne ciblera Mehadrin.

Premier bénéficiaire de la faillite d’Agrexco

Exportateur national de fruits et légumes depuis la création d’Israël, Agrexco bénéficiait à l’origine d’un statut de monopole imposé par l’Etat. A la fin des années 90, le secteur est ouvert à la concurrence et des permis d’exporter sont accordés à 75 autres compagnies. Malgré ce changement, aucune transformation n’est opérée dans la structure d’Agrexco, pourtant beaucoup trop lourde en coûts humains et opérationnels. Ce manque de réactivité, couplé à des campagnes de boycott de plus en plus efficaces en Europe et ailleurs, finit par entrainer la faillite de l’entreprise, prononcée le 30 août 2011 par le tribunal de Tel Aviv.

Via ses différentes filiales, il exporte des agrumes (oranges, citrons, pamplemousses, pomelos, etc.), des pommes de terre, des avocats, des kakis, des mangues, des raisins, des dattes, des lychees, des grenades, mais aussi des carottes, des poivrons et des tomates.

Outre l’exportation, le groupe Mehadrin exerce ses activités dans divers domaines relatifs à l’agriculture : culture, emballage, réfrigération, distribution d’eau et gestion de patrimoine immobilier. Il procure également des revenus aux producteurs et coopératives agricoles qui exportent leurs produits par son intermédiaire.

Attention ! Carmel-Agrexco n’a pas disparu !

Rachetée en octobre 2011 par Gidéon Bickel, la compagnie Carmel-Agrexco a repris ses activités sous une nouvelle forme, plus adaptée au marché actuel. L’homme d’affaires a dit vouloir relever le défi de relancer la marque, en tirant avantage de sa renommée internationale, et il en a les moyens. Depuis janvier 2012, l’entreprise exporte à nouveau vers le marché européen.

Avant même la faillite d’Agrexco, Mehadrin avait déjà pris le dessus sur son concurrent. Avec quelques dizaines d’employés seulement et donc des coûts de fonctionnement moindres, Mehadrin exportait déjà la moitié du volume exporté par Agrexco. Depuis la faillite du géant exportateur, Mehadrin a en partie pris sa place sur le marché européen et est également devenu le principal exportateur des oranges Jaffa.

Une entreprise qui profite de l’occupation

Présente dans les territoires occupés

L’ancien site web de Mehadrin mentionnait que la compagnie possédait au moins quatre vergers en Cisjordanie. Mais après la faillite d’Agrexco, il semble avoir fait peau neuve et a effacé la trace de ces vergers. Selon José-Louis Moraguès, maître de conférences (Montpellier III) et membre de la coordination nationale française CCIPPP, ce changement cosmétique est dû à la campagne de boycott à laquelle Mehadrin a été confronté dès son arrivée sur le marché européen.

Auparavant, l’entreprise reconnaissait également ouvertement qu’elle exportait des dattes Mejdoul provenant de la Vallée du Jourdain. Elle ne le fait plus ; cependant, encore aujourd’hui, de nombreuses sources attestent de la présence de Mehadrin dans la Vallée du Jourdain.

Surexploitation des ressources en eau et assèchement des terres

Le groupe Mehadrin possède une série de puits de forage, dont 16 proviennent de l’aquifère côtier, 4 de l’aquifère de la montagne.

L’aquifère de la montagne est en grande partie situé en Cisjordanie et est considéré comme une ressource devant être partagée entre Israéliens et Palestiniens. Le rapport publié sur le sujet par Amnesty International en 2009 a pourtant montré l’inégalité criante du partage des ressources hydrauliques. Les Palestiniens n’ont en effet un accès direct qu’à 20% de l’eau issue de l’aquifère de la montagne, tout le reste étant exploité par les Israéliens. Les Palestiniens se voient dès lors contraints d’acheter de l’eau à la compagnie israélienne des eaux, Mekorot, à un prix souvent supérieur à celui que paient les colons qui les encerclent.

Or Mehadrin revend une partie de l’eau tirée de ses puits à l’entreprise israélienne de distribution d’eau Mekorot. Selon le rapport annuel 2011 du groupe Mehadrin, les projets et investissements de la compagnie dans le secteur de l’eau sont subsidiés par l’Etat à raison de 60 à 100%.

Par ailleurs, Mehadrin développe une agriculture inadaptée à la nature du terroir de la région. Ainsi, sa contribution à la culture des dattes dans la Vallée du Jourdain concourt à la culture extensive du palmier dattier qui assèche dangereusement une terre autrefois des plus fertiles.

Impliquée dans la construction du Mur

Le groupe Mehadrin est également impliqué dans la construction du Mur. En effet, l’actionnaire majoritaire du groupe, IDB Group, possède une filiale, Nesher Israel Cement Enterprises, qui participe à la construction du Mur.

Les oranges Jaffa

Mehadrin est le premier exportateur d’oranges Jaffa. Antérieurement cultivées par les Arabes de Palestine, les oranges de Jaffa sont devenues, grâce à une intense campagne publicitaire menée dans le monde entier, un symbole national israélien. Pour les Palestiniens, cela représente, en plus du vol de la terre, un déni de leur histoire et une opération de rapt de leur culture.

Petit bout d’histoire… Lorsque les orangeraies palestiniennes furent confisquées et attribuées aux colons juifs, ces nouveaux « Israéliens » n’avaient pas le savoir-faire nécessaire à leur entretien. Ils ont donc fait appel à une main-d’œuvre palestinienne qui sera parfois composée de ceux à qui la terre a été volée ! (cf. La mécanique de l’orange, un film documentaire d’Eyal Sivan (2009)

Au vu de ces différents liens de Mehadrin avec le système d’occupation israélien, on comprend combien celui-ci fait partie intrinsèque de la société et de l’économie israéliennes. Ce qui justifie amplement l’appel au boycott total des produits israéliens.

Un groupe présent en Europe

Plusieurs filiales du groupe Mehadrin, et plus précisément de Mehadrin Tnuport Export (MTEX) sont présentes en Europe : Mehadrin France, Mehadrin Scandinavia, Mehadrin UK, Mehadrin Holland. La Belgique est desservie par la filiale hollandaise de Mehadrin, établie en 1997. Située à Barendrecht, près de Rotterdam, elle opère via les ports de Rotterdam, d’Anvers, de Bremen, d’Hambourg et de Koper en Slovénie.

Suivant le calendrier saisonnier diffusé sur le site de Mehadrin, ce sont principalement des agrumes qui arrivent sur nos étals de septembre à février, des pommes de terre de janvier à juillet. L’exportation de dattes Mejdoul s’étale quant à elle sur toute l’année. La plupart des supermarchés et des marchés belges commercialisent des produits Mehadrin, même si le nom de la marque n’est pas toujours apparent.

Osez le boycott de Mehadrin

Le 25 octobre dernier, Richard Falk, Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’état des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés a appelé l’Assemblée générale et la société civile à prendre des initiatives contre les entreprises qui profitent de l’occupation. Parmi celles-ci, le Rapporteur spécial a cité le groupe israélien Mehadrin.

Afin d’informer les citoyens et les consommateurs sur les activités illégales et en lien avec l’occupation de Mehadrin, l’Association belgo-palestinienne répond à l’appel de Richard Falk et mènera cette année campagne pour le boycott des produits Mehadrin. Ce sera l’occasion de mettre l’accent sur la situation dramatique des Palestiniens de la Vallée du Jourdain, partie de la Cisjordanie où Mehadrin s’est implantée et où l’entreprise profite illégalement de la terre, de l’eau et d’une main-d’œuvre palestinienne bon marché et honteusement exploitée.(NJO)

Initialement publié dans le Palestine n°54, novembre 2012 (Bulletin trimestrel de l’Association Belgo-palestinienne)

~ par natjanne sur 25 décembre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :